Tim Burton [tɪm ˈbɝtən] est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma américain, né le 25 août 1958 à Burbank (Californie). Adepte du fantastique et influencé par Edgar Allan Poe, il est largement reconnu comme étant bon conteur et graphiste. Il est révélé au grand public en signant la mise en scène de Beetlejuice (1988), Batman (1989), Edward aux mains d’argent (1990) et Batman : Le Défi (1992). Par la suite, il entame un cycle plus expérimental, en signant le film biographique Ed Wood (1994), la satire Mars Attacks! (1996) puis le remake La Planète des singes (2001), un échec critique. Il opère cependant un retour au sommet avec le succès Big Fish (2003). Par la suite, il collabore avec les studios Disney, pour qui il réalise, Alice au pays des merveilles (2010), sa plus grande réussite commerciale et un des succès commerciaux majeurs de l'histoire du cinéma, et Dumbo (2019). Parallèlement, il réalise plusieurs adaptations dans un style plus gothique : la comédie musicale Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007) puis les contes Dark Shadows (2012) et Miss Peregrine et les Enfants particuliers (2016). Ses acteurs fétiches sont Michael Keaton, Johnny Depp qu'il dirige à huit reprises, et Helena Bonham Carter, son ex-compagne et mère de ses deux enfants. Depuis 2012, Eva Green semble avoir remplacé cette dernière. Il travaille souvent avec le compositeur Danny Elfman. Tim Burton produit et rédige également le scénario de L'Étrange Noël de monsieur Jack, réalisé par Henry Selick, puis finance et coréalise Les Noces funèbres et enfin coécrit, produit et met en scène Frankenweenie, trois films d’animation utilisant la technique de l'animation en volume et des marionnettes qui évoluent dans des décors réels. Son cinéma se caractérise par un défilé de monstres et de créatures, ainsi que par un mélange d'humour noir, d'ironie et de macabre. Restant fidèle à son style, le cinéaste explore plusieurs genres qu'il enchevêtre par moments : film d'épouvante, drame intimiste, conte, mélodrame, biographie filmée, film de science-fiction, comédie, film d'époque, comédie musicale ou encore film d'action. Ses histoires mettent en scène des personnages marginaux ou des êtres hors-normes, face à la médiocrité du monde. On y décèle une grande influence du cinéma fantastique, du cinéma expressionniste allemand ainsi que des films de la Hammer Productions, à la fois pastichés et célébrés. Tim Burton fait partie des cinéastes qui parviennent à concilier succès critique et commercial. Il a été décoré de l'insigne de chevalier et d'officier de l'ordre national des Arts et des Lettres par Frédéric Mitterrand en mars 2010 et fut le président du jury du 63e Festival de Cannes. Le MoMA de New York et la Cinémathèque française à Paris ont consacré une grande exposition à son œuvre plastique et cinématographique, respectivement en 2009 et 2012. Tim Burton a également été le sujet de plusieurs biographies illustrées, notamment Tim Burton d'Antoine de Baecque (2006) et Burton par Burton de Mark Salisbury (2000).
(source : Wikipedia)

Charles Baudelaire est un poète français. Né à Paris le 9 avril 1821, il meurt dans la même ville le 31 août 1867. « Dante d’une époque déchue » selon le mot de Barbey d’Aurevilly, « tourné vers le classicisme, nourri de romantisme », à la croisée entre le Parnasse et le symbolisme, chantre de la « modernité », il occupe une place considérable parmi les poètes français pour un recueil certes bref au regard de l’œuvre de son contemporain Victor Hugo (Baudelaire s’ouvrit à son éditeur de sa crainte que son volume ne ressemblât trop à une plaquette…), mais qu’il aura façonné sa vie durant : Les Fleurs du mal. Au cœur des débats sur la fonction de la littérature de son époque, Baudelaire détache la poésie de la morale, la proclame tout entière destinée au Beau et non à la Vérité. Comme le suggère le titre de son recueil, il a tenté de tisser des liens entre le mal et la beauté, le bonheur fugitif et l’idéal inaccessible (À une Passante), la violence et la volupté (Une martyre), mais aussi entre le poète et son lecteur (« Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère ») et même entre les artistes à travers les âges (Les Phares). Outre des poèmes graves (Semper Eadem) ou scandaleux (Delphine et Hippolyte), il a exprimé la mélancolie (Mœsta et errabunda), l’horreur (Une charogne) et l’envie d’ailleurs (L’Invitation au voyage) à travers l’exotisme.
(source : Wikipedia)

James Douglas Morrison, dit Jim Morrison [ d͡ʒɪm ˈmɔɹɪsən], né le 8 décembre 1943 à Melbourne (Floride) et mort le 3 juillet 1971 à Paris, est un chanteur et poète américain, cofondateur du groupe de rock américain The Doors, dont il fut membre de 1965 à sa mort. Sex-symbol provocant au comportement volontairement excessif, devenu une véritable idole du rock, mais aussi intellectuel engagé dans le mouvement du protest song, en particulier contre la guerre du Viêt Nam, il ne revendique toutefois aucune idée politique. Attiré par le chamanisme, on lui attribue une réputation de « poète maudit » que sa mort prématurée, à Paris, dans des circonstances mal élucidées, transforme en légende, notamment fondatrice de ce qui est connu sous le nom de Club des 27. Le culte que lui vouent ses fans éclipse cependant une œuvre poétique d'une grande richesse que Morrison lui-même a pu considérer comme sa principale activité, au moins à partir de l'été 1968.
(source : Wikipedia)

Oscar Wilde /ˈɒskə waɪld/, dont le nom complet est Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde, est un écrivain, romancier, dramaturge et poète irlandais né à Dublin le 16 octobre 1854 et mort à Paris le 30 novembre 1900. Né dans la bourgeoisie irlandaise et protestante de Dublin d’un père chirurgien renommé et d’une mère poétesse, Oscar Wilde se distingue par un parcours scolaire brillant. Nourri de culture classique, couronné de prix au sein du Trinity College de Dublin, il intègre le Magdalen College de l'université d'Oxford, où il se construit un personnage d’esthète et de dandy, sous l’influence des préraphaélites et des théories de L'art pour l'art de Walter Pater, John Ruskin et Whistler. À l’issue de ses études, il s’installe à Londres, où il parvient à s'insérer dans la bonne société et les cercles cultivés, s’illustrant dans plusieurs genres littéraires. S’il publie, conformément aux exigences de l’esthétisme le plus pur, un volume de poésie, il ne néglige pas des activités moins considérées des cercles littéraires, mais plus lucratives : ainsi, il se fait le porte-parole de la nouvelle « Renaissance anglaise dans les arts » dans une série de conférences aux États-Unis et au Canada, puis exerce une prolifique activité de journaliste. Au tournant des années 1890, il précise sa théorie esthétique dans une série de dialogues et d’essais, et explore dans son roman Le Portrait de Dorian Gray (1890) les liens entretenus par la beauté, la décadence et la duplicité. Sa pièce Salomé (1891), rédigée en français à Paris l’année suivante, ne peut être jouée en Angleterre, faute d’avoir obtenu la licence d’autorisation au motif qu’elle met en scène des personnages bibliques. Confronté une première fois aux rigueurs de la morale victorienne, Oscar Wilde enchaîne cependant avec quatre comédies de mœurs qui font de lui l’un des dramaturges les plus en vue de Londres. Indissociables de son talent littéraire, sa personnalité hors du commun, son esprit mordant, sa conversation brillante et ses costumes assuraient sa renommée. Au faîte de la gloire, alors que sa pièce maîtresse L'Importance d'être constant (1895) triomphe à Londres, Oscar Wilde poursuit le père de son amant Alfred Douglas pour diffamation, après que celui-ci a entrepris de faire scandale de son homosexualité. Au terme de trois procès retentissants, Oscar Wilde est condamné pour « grave immoralité » à deux ans de travaux forcés. Ruiné par ses différents procès et condamné à la banqueroute, il écrit en prison De Profundis, une longue lettre adressée à son amant dont la noirceur forme un contraste saisissant avec sa première philosophie du plaisir. Dès sa libération en mai 1897, il quitte définitivement la Grande-Bretagne pour la France. C’est dans ce pays d’accueil qu’il met un point final à son œuvre avec La Ballade de la geôle de Reading (1898), un long poème commémorant l’expérience éprouvante de la vie en prison. Il meurt à Paris en 1900, dans le dénuement, à l'âge de quarante-six ans.
(source : Wikipedia)

Kurt Donald Cobain [kɝt ˈdɑnl̩d ˈkoʊbeɪn], né le 20 février 1967 à Aberdeen (État de Washington) et mort le 5 avril 1994 à Seattle, est un auteur-compositeur-interprète et guitariste américain. Il forme le groupe Nirvana en 1987 avec Krist Novoselic dans lequel il est le chanteur et guitariste. En deux ans, le groupe devient un pilier de la scène grunge de Seattle alors en pleine émergence. En 1991, le groupe rencontre un énorme succès avec leur second album, Nevermind, devenu un des albums les plus vendus au monde avec plus de 30 millions d'exemplaires écoulés. Durant les dernières années de sa vie, Kurt Cobain lutte contre sa dépendance à l'héroïne et subit avec son épouse Courtney Love une importante pression médiatique. Le 8 avril 1994, il est retrouvé mort dans sa maison à Seattle. Il s'est suicidé d'une balle dans la tête trois jours plus tôt. Cependant, plusieurs théories ont tenté de démontrer qu'il pourrait s'agir d'un homicide. Cobain est décrit comme étant l'icône de la Génération X. En 2014, il fut introduit, lui, ainsi que ses compères de Nirvana au Rock and Roll Hall of Fame. En 2003, il fut classé par le magazine Rolling Stone, 12e meilleur guitariste de tous les temps.
(source : Wikipedia)

Emily Jane Brontë /ˈɛməli d͡ʒeɪn ˈbɹɒnteɪ/ (30 juillet 1818 Thornton – 19 décembre 1848 Haworth) est une poétesse et romancière britannique, sœur de Charlotte Brontë et d'Anne Brontë. Les Hauts de Hurlevent (Wuthering Heights), son unique roman, est considéré comme un classique de la littérature anglaise et mondiale. Très proche de sa sœur Anne, au point qu'on les a comparées à des jumelles, elle participe avec elle au cycle du Gondal. Emily est l'auteure de nombreux poèmes de grande qualité, dont une part importante a été écrite dans le cadre du Gondal.
(source : Wikipedia)

Victor Hugo est un poète, dramaturge, écrivain, romancier et dessinateur romantique français, né le 7 ventôse an X (26 février 1802) à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est considéré comme l'un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a eu un rôle idéologique majeur et occupe une place marquante dans l'histoire des lettres françaises au xixe siècle, dans des genres et des domaines d’une remarquable variété. Au théâtre, Victor Hugo se manifeste comme un des chefs de file du romantisme français lorsqu'il expose sa théorie du drame romantique dans les préfaces qui introduisent Cromwell en 1827, puis Hernani en 1830 qui sont de véritables manifestes, puis par ses autres œuvres dramatiques : Ruy Blas en 1838, mais aussi Lucrèce Borgia et Le Roi s'amuse. Victor Hugo est aussi un poète lyrique avec des recueils comme Odes et Ballades (1826), Les Feuilles d'automne (1831) ou Les Contemplations (1856), mais il est aussi poète engagé contre Napoléon III dans Les Châtiments (1853) ou encore poète épique avec La Légende des siècles (1859 et 1877). Ses romans rencontrent également un grand succès populaire, avec notamment Notre-Dame de Paris (1831), et plus encore avec Les Misérables (1862). Son œuvre multiple comprend aussi des discours politiques à la Chambre des pairs, à l'Assemblée constituante et à l'Assemblée législative, notamment sur la peine de mort, l’école ou l’Europe, des récits de voyages (Le Rhin, 1842, ou Choses vues, posthumes, 1887 et 1890), une correspondance abondante, ainsi que de nombreux croquis et dessins à la plume et au lavis. Victor Hugo a fortement contribué au renouvellement de la poésie et du théâtre. Il a été admiré par ses contemporains et l’est encore, mais il a aussi été contesté par certains auteurs modernes. Il a permis à de nombreuses générations de développer une réflexion sur l’engagement de l’écrivain dans la vie politique et sociale grâce à ses multiples prises de position, choisissant de s'exiler pour vivre à Guernesey pendant les vingt ans du Second Empire. Ses choix, à la fois moraux et politiques, durant la deuxième partie de sa vie, et son œuvre hors du commun ont fait de lui un personnage emblématique, que la Troisième République a honoré par des funérailles nationales, qui ont accompagné le transfert de sa dépouille au Panthéon de Paris le 1er juin 1885, dix jours après sa mort.
(source : Wikipedia)

Howard Phillips Lovecraft [ˈhaʊɝd ˈfɪlɪps ˈlʌvkɹæft], né le 20 août 1890 à Providence (Rhode Island) et mort le 15 mars 1937 dans la même ville, est un écrivain américain connu pour ses récits fantastiques, d'horreur et de science-fiction. Ses sources d'inspiration, tout comme ses créations, se réfèrent à la notion d'horreur cosmique, selon laquelle l'être humain est insignifiant à l'échelle du cosmos qui lui est profondément étranger. Ceux qui raisonnent véritablement, comme ses protagonistes, mettent toujours en péril leur santé mentale. On lit souvent Lovecraft pour le mythe qu’il a créé, le mythe de Cthulhu, pour employer l’expression d’August Derleth : l'ensemble des mythes de l'univers de Lovecraft constituaient pour l'auteur une sorte de « panthéon noir », une « mythologie synthétique » ou un « cycle de folklore synthétique ». Il voulait montrer essentiellement que le cosmos n’est pas anthropocentrique, que l’être humain, forme de vie insignifiante parmi d’autres, est loin de tenir une place privilégiée dans la hiérarchie infinie des formes de vie. Ses travaux sont profondément pessimistes et cyniques et remettent en question le Siècle des Lumières, le romantisme ainsi que l'humanisme chrétien. Les héros de Lovecraft éprouvent en général des sentiments qui sont à l'opposé de la gnose et du mysticisme au moment où, involontairement, ils ont un aperçu de l'horreur en guise de réalité. Bien que le lectorat de Lovecraft fût limité de son vivant, sa réputation évolua au fil des décennies et il est à présent considéré comme l'un des écrivains d'horreur les plus influents du xxe siècle. Avec Edgar Allan Poe, il a exercé « une influence considérable sur les générations suivantes d'écrivains d'horreur ». Stephen King a dit de lui qu'il était « le plus grand artisan du récit classique d'horreur du vingtième siècle ».
(source : Wikipedia)

Edgar Allan Poe /ˈɛdɡɚ ˈælən poʊ/, né le 19 janvier 1809 à Boston et mort à Baltimore le 7 octobre 1849, est un poète, romancier, nouvelliste, critique littéraire, dramaturge et éditeur américain, ainsi que l'une des principales figures du romantisme américain. Connu surtout pour ses contes — genre dont la brièveté lui permet de mettre en valeur sa théorie de l'effet, suivant laquelle tous les éléments du texte doivent concourir à la réalisation d'un effet unique — il a donné à la nouvelle ses lettres de noblesse et est considéré comme l’inventeur du roman policier. Nombre de ses récits préfigurent les genres de la science-fiction et du fantastique. Né à Boston, Edgar Allan Poe perd ses parents, David Poe Jr. et Elizabeth Arnold, dans sa petite enfance ; il est recueilli par John et Frances Allan de Richmond, en Virginie, où il passe l’essentiel de ses jeunes années, si l’on excepte un séjour en Angleterre et en Écosse, dans une aisance relative. Après un bref passage à l’Université de Virginie et des tentatives de carrière militaire, Poe quitte les Allan. Sa carrière littéraire débute humblement par la publication anonyme, en 1827, de Tamerlan et autres poèmes, un recueil de poèmes signés seulement « par un Bostonien ». Poe s’installe à Baltimore, où il vit auprès de sa famille paternelle et abandonne quelque peu la poésie pour la prose. En juillet 1835, il devient rédacteur-assistant au Southern Literary Messenger de Richmond, où il contribue à augmenter les abonnements et commence à développer son propre style de critique littéraire. La même année, à vingt-six ans, il épouse sa cousine germaine Virginia Clemm, alors âgée de 13 ans. Après l’échec de son roman Les Aventures d'Arthur Gordon Pym, Poe réalise son premier recueil d’histoires, les Contes du Grotesque et de l’Arabesque, en 1839. La même année, il devient rédacteur au Burton's Gentleman's Magazine, puis au Graham's Magazine à Philadelphie. C'est à Philadelphie que nombre de ses œuvres parmi les plus connues ont été publiées. Dans cette ville, Poe a également projeté la création de son propre journal, The Penn (plus tard rebaptisé The Stylus), qui ne verra jamais le jour. En février 1844, il déménage à New York, où il travaille au Broadway Journal, un magazine dont il devient finalement l’unique propriétaire. En janvier 1845, Poe publie Le Corbeau, qui connaît un succès immédiat. Mais, deux ans plus tard, son épouse Virginia meurt de tuberculose, le 30 janvier 1847. Poe envisage de se remarier, mais aucun projet ne se réalisera. Le 7 octobre 1849, Poe meurt à l’âge de 40 ans à Baltimore. Les causes de sa mort n’ont pas pu être déterminées et ont été attribuées diversement à l’alcool, à une drogue, au choléra, à la rage, à une maladie du cœur, à une congestion cérébrale, etc. L'influence de Poe a été et demeure importante, aux États-Unis comme dans l'ensemble du monde, non seulement sur la littérature, mais également sur d'autres domaines artistiques tels le cinéma et la musique, ou encore dans des domaines scientifiques. Bien qu'auteur américain, il a d’abord été reconnu et défendu par des auteurs français, Baudelaire et Mallarmé en tête. La critique contemporaine le situe parmi les plus remarquables écrivains de la littérature américaine du xixe siècle.
(source : Wikipedia)

Arthur Rimbaud est un poète français, né le 20 octobre 1854 à Charleville et mort le 10 novembre 1891 à Marseille. Bien que brève, la densité de son œuvre poétique fait d'Arthur Rimbaud une des figures premières de la littérature française. Arthur Rimbaud écrit ses premiers poèmes à quinze ans. Selon lui, le poète doit être « voyant » et « il faut être absolument moderne ». Il entretient une aventure amoureuse tumultueuse avec le poète Paul Verlaine. À l'âge de vingt ans, il renonce subitement à l’écriture, sans avoir encore été véritablement publié, pour se consacrer davantage à la lecture, ainsi qu'à la poursuite de sa pratique des langues. Ses idées marginales, anti-bourgeoises et libertaires le poussent à choisir une vie aventureuse, dont les pérégrinations l’amènent jusqu’en Abyssinie, où il devient négociant (quincaillerie, bazar, vêtements, café etc.), quand ce n'est pas explorateur. Sa tentative d'armer Menelik avec l'aval du Consul de France s'avère désastreuse pour lui. Son unique « trafic d'armes » n'eut véritablement qu'une incidence politique symbolique, mais contribua à sa légende. De cette seconde vie, exotique, les seuls écrits connus consistent en près de 180 lettres (correspondance familiale et professionnelle) et quelques descriptions géographiques. Des vers comme ceux du Bateau ivre, du Dormeur du val ou de Voyelles comptent parmi les plus célèbres de la poésie française. La précocité de son génie et sa vie aventureuse contribuent à forger la légende du poète.
(source : Wikipedia)

Percy Bysshe Shelley [ˈpɜːsi bɪʃ ˈʃɛli] est un poète britannique, né près de Horsham (Sussex) le 4 août 1792 et mort en mer au large de Viareggio (Toscane) le 8 juillet 1822. Percy Bysshe Shelley est l'un des plus grands poètes romantiques britanniques. Si les anthologies reprennent surtout Ozymandias, Ode to the West Wind, To a Skylark et The Mask of Anarchy, ses œuvres les plus importantes sont de longs poèmes visionnaires tels que Alastor, or The Spirit of Solitude, Adonaïs, Prometheus Unbound, et son poème inachevé The Triumph of Life. Sa vie hors des conventions sociales, son idéalisme farouche et sa voix passionnée l’ont rendu à la fois célèbre et haï de ses contemporains, qui voyaient en lui le diable. Mais les deux ou trois générations suivantes en firent leur idole, que ce soient les principaux poètes victoriens Robert Browning, Alfred Tennyson, Dante Gabriel Rossetti ou Algernon Charles Swinburne, ou plus tard Karl Marx, Henry Salt, William Butler Yeats et George Bernard Shaw. Sa célébrité est aussi associée à celle de ses contemporains John Keats et Lord Byron, qui comme lui moururent encore jeunes, ainsi qu’à la femme qu’il épousa en secondes noces, la romancière Mary Shelley, auteur de Frankenstein, dont il préfaça l’édition de 1818. En 1858, un membre de l'aristocratie britannique nommé Edward John Trelawny publia un compte rendu de sa vie en Italie avec Lord Byron, sous le titre Recollections of Shelley and Byron, une ode au génie des deux hommes, mais plus particulièrement de Shelley que, malgré son caractère fantasque, Trelawny ne pouvait s'empêcher d'aimer et d'admirer, alors que le ton du livre est beaucoup plus sévère pour Lord Byron, alors en pleine gloire. En 1876, Trelawny, âgé de 84 ans, republia ses Recollections sous le titre Records of Shelley, Byron and the author.
(source : Wikipedia)

William Blake, né le 28 novembre 1757 à Londres où il est mort le 12 août 1827, est un artiste peintre, graveur et poète pré-romantique britannique. Bien que considéré comme peintre — il a peint quelques tableaux à l'huile, préférant l'aquarelle et le dessin, voire la gravure et la lithographie —, il s'est surtout consacré à la poésie. Il est l'auteur d'une œuvre inspirée de visions bibliques à caractère prophétique. Son style halluciné est moderne et le distingue de ses pairs, bien que ses thèmes soient classiques. William Blake est le fils d'un bonnetier et, dès l'enfance, montre d'étonnantes dispositions pour le dessin et la poésie. Conscients de la personnalité atypique et hypersensible de leur fils, ses parents l'envoient à dix ans dans une école de dessin, où il composera ses premiers poèmes. Devenu élève du graveur James Basire à quatorze ans et pendant sept ans, il est chargé de dessiner les antiquités de l'abbaye de Westminster et d'autres vieux édifices, milieux qui ne manquèrent pas d'exercer sur son imagination mélancolique une vive influence. En 1782, il épouse Catherine Boucher, une fille de maraîcher, à qui il apprend à lire et à écrire et qui devient sa proche assistante dans ses réalisations artistiques et son constant soutien. Trop pauvre pour faire face aux frais d'impression de ses œuvres, Blake se fait son propre éditeur et imagine d'y appliquer son écriture, mise en relief par la morsure sur des plaques de cuivre. Il publie ainsi ses Songs of Innocence, ornées de ses dessins (1789, pet. in-8), œuvre singulière, qui eut du succès, ce qui l'encouragea à donner successivement, sous la même forme : Books of prophecy (1791) ; Gates of paradise (1793) ; America, a prophecy (1793, in-fol.) ; Europe, a prophecy (1794, in-fol.) ; Songs of Experience (1794). En même temps, il fait figurer dans plusieurs expositions de l'Académie royale des peintures allégoriques, historiques et religieuses. Il publie en 1790 The Marriage of Heaven and Hell (in-quarto), satire du Heaven and Hell de Swedenborg. En 1797, il entreprend une édition illustrée par lui des Nuits de Young, qu'il laisse inachevée, puis il part vivre à Felpham dans le Sussex de l'Ouest, auprès du poète William Hayley, faisant des dessins pour celui-ci, et peignant quelques portraits, et ne revient à Londres qu'au bout de trois ans. Ses quarante dessins gravés par Luigi Schiavonetti pour une édition du poème The Grave (1808, gr. in-quarto) de Blair sont très admirés, de même que sa grande estampe, le Pèlerinage de Canterbury (1809). Enthousiasmé par la révolution française, il faillit être arrêté pour avoir défendu les principes révolutionnaires au cours d'une discussion avec un soldat. Entre-temps, il continue de composer, d'illustrer et d'imprimer des poèmes étranges, empreints d'un mysticisme obscur : Jerusalem: the emanation of the Giant Albion ; Milton, a poem avec And did those feet in ancient time (1804) ; Job (1826) ; etc. Le plus original est le dernier ; c'est aussi celui dont les gravures sont les plus finies. Tous ces volumes sont aujourd'hui fort recherchés, surtout les exemplaires mis en couleurs par l'artiste lui-même. La mort de William Blake interrompt l’illustration de The divine comedy (1825-1827) de Dante. Il est enterré, en compagnie de sa femme, au cimetière de Bunhill Fields de Londres.
(source : Wikipedia)

Marilyn Manson [ˈmɛəɹɪlɪn ˈmænsən], de son vrai nom Brian Hugh Warner [ˈbɹaɪən hjuː wɔɹnɚ], né le 5 janvier 1969 à Canton dans l'Ohio, est un musicien, chanteur rock, peintre, poète, acteur et plasticien américain. Il est mondialement connu pour être le leader du groupe de metal industriel Marilyn Manson, portant son nom. Son nom de scène est une référence à l'actrice Marilyn Monroe et au gourou Charles Manson. Marilyn Manson est un artiste controversé, qui utilise la provocation et un blasphème teinté de philosophie et de symbolique mystique dans une grande partie de ses albums et lors de ses concerts. Sa musique et son attitude lui ont valu beaucoup d'ennuis avec des mouvements religieux et politiques, l'accusant de pousser la jeunesse à la violence et la perversion, notamment après le massacre de Columbine. Brian Hugh Warner naît le 5 janvier 1969, à Canton, dans l'Ohio. Sa mère, Barbara Wyer, issue d'une famille de paysans, est infirmière, et son père, Hugh, issu d'une famille d'origine allemande de la classe moyenne établie aux États-Unis depuis plusieurs générations, a été pilote d'hélicoptère dans l'armée américaine durant la guerre du Viêt-nam, puis vendeur dans un magasin de meubles pendant l'enfance de Brian. Garçon solitaire, Brian a pour seul ami son cousin Chad qu'il retrouve chaque jour après l'école, chez sa grand-mère Beatrice Warner, qui les garde jusqu'à ce que leurs parents aient fini leur journée de travail. Ensemble, ils jouent aux espions, profession que Brian rêve alors d'exercer. La personne qu'ils préfèrent épier est leur grand-père Jack, routier à la retraite. Jack descend souvent à la cave faire tourner un petit train électrique. Au fil de leurs « enquêtes », Brian et Chad découvrent que la cave n'est pas ce qu'ils ont imaginé. Leur grand-père y conserve toute une collection de revues pornographiques, de vieux jouets sexuels, de sous-vêtements féminins, de perruques et même de photos zoophiles. Ce grand-père meurt d'un cancer en 1995. Enfant, Brian est scolarisé à la Heritage Christian School, établissement privé épiscopalien régi par des règles très strictes : les cheveux longs ne sont pas tolérés chez les garçons et la couleur des tenues est imposée selon le jour de la semaine. Un jour, Brian amène en classe une photo que sa grand-mère maternelle a prise depuis le hublot d'un avion montrant, selon elle, un ange dans le ciel. Son professeur crie au blasphème. Déçu, Brian décide catégoriquement que cette école ne pourra rien lui apporter de bon et il s'acharne à se faire renvoyer. Il multiplie sans succès les entorses au règlement (vols, contrebande, introduction dans l'école d'objets interdits, entre autres). Les enseignants de Brian éprouvent un dégoût profond pour la culture rock, et c'est par rébellion qu'il s'y intéresse. L'école organise des séminaires durant lesquels ils effrayent les enfants avec des légendes sur des groupes de musique Pop. Brian devient un fan inconditionnel d'AC/DC, de Judas Priest, et surtout du groupe Kiss. En effet — alors qu'il n'a que dix ans (en 1979) — son père l'amène à l'un de leurs concerts et leur sens de la mise en scène impressionne fortement le jeune Brian. Après le collège, Brian revient dans un lycée public. Maladif, souvent absent, il a du mal à s'intégrer. Durant son année de seconde (dix-sept ans environ), il fait une grave allergie aux antibiotiques qui manque de le tuer. Il est hospitalisé et Jennifer, une fille de sa classe, lui rend régulièrement visite, elle devient sa première petite amie. Au lycée, il sympathise avec John Crowell, un garçon désinhibé qui partage sa passion pour le rock et qui lui offre son premier joint de marijuana.
(source : Wikipedia)

Daniel Lloyd Davey alias Dani Filth est né à Hertford le 25 juillet 1973. Il a suivi des études de littérature classique à l'université de Colchester avant de s'en retourner dans son Suffolk natal où il réside maintenant avec sa femme Toni et sa fille née le 8 février 1999. Dani est le plus âgé de ses deux sœurs et de son frère, (Amanda, 1975), (Rachel, 1979), (Philip, 1982). Ses premiers groupes ont été Carnival Fruitcake, The Lemon Grove Kids, PDA and Feast on Excrement. En 1991, délaissant une opportunité dans le journalisme, il fonda avec Darren White (batteur), Jon Richard (bassiste) et Paul Ryan (guitariste) Cradle of Filth, qui est devenu en près de 20 ans de carrière un groupe de metal extrême de premier plan. Dani y assure le chant, écrit les textes, amène les thématiques et les concepts. Ses vocaux plaisants pour certains, toujours aussi insupportables pour les autres, démontrent l'étendue : en effet, il semble autant à l'aise perché en voix de tête hurlée dans des aiguës qui atteignent le mi5 que dans les grognements caverneux descendants jusqu'au do-1 grâce à des effets studio. Dani Filth est le seul membre de Cradle of Filth qui soit resté depuis la formation du groupe en 1991. Certains des anciens membres l'ont accusé de s'être approprié le succès du groupe et de l'avoir considéré comme un projet solo. Dani Filth a signé de sa plume une petite chronique (Dani's Inferno) dans le magazine Metal Hammer pendant quelques mois au début des années 90. En 2003, il a prêté sa voix au personnage nommé Dominator dans le film d'animation du même nom (Dominator & Fuster-Coicle). Il est apparu sur le CD Roadrunner United en 2005 (chant sur Dawn of a Golden Age) et a enregistré avec Claudio Simonetti et le groupe Daemonia, le titre (She's) The Mother of Tears (Mater Lacrimarum), présent sur la bande originale du film La Troisième Mère (The Mother of Tears). Il a tenu un rôle dans le film Cradle of Fear. Dani Filth a aussi travaillé sur un livre Cradle of Filth : une bible de décadence et de ténèbres avec Gavin Baddeley. Le livre parle d'occulte et de l'œuvre de Cradle of Filth. Depuis quelque temps, Dani Filth travaille sur un nouveau projet : « Temple of the Black Moon », nom d'un nouveau « all-star band » formé par lui-même, Rob Caggiano (Anthrax, The Damned Things), King Ov Hell (ex-Gorgoroth, Ov Hell) et de John Tempesta (ex-White Zombie, The Cult). Le tout est décrit comme un mélange de Tool et Celtic Frost, avec un soupçon d'Immortal et d'At the Gates. À ce jour, aucune nouvelle n'a été donnée de ce projet, qui, on pense, a finalement été abandonné. En 2012, Dani Filth a rejoint le groupe Devilment. En 2018 il apparait également en featuring sur le nouveau titre du groupe de metalcore anglais Bring Me the Horizon intitulé Wonderful life, sorti d'abord en single le dimanche 21 octobre 2018. Il sort sur l'album Amo de ce même groupe en janvier 2019.
(source : Wikipedia)

Kristoffer Rygg (né le 9 septembre 1976), également connu sous les pseudonymes Garm, Trickster G, Rex et récemment God Head, est un chanteur, musicien et producteur de musique principalement connu pour son travail avec Ulver et Arcturus. Né à Oslo mais élevé à Cascais, Kristoffer Rygg avait 16 ans lorqu'il a formé Ulver, groupe aujourd'hui considéré comme étant le plus iconoclaste de la scène black metal norvégienne. Rygg a joué un rôle important dans le développement de sous-genres comme le metal avant-gardiste. Il a également été chanteur chez Borknagar (1995-1997) et Arcturus (1993-2003), deux groupes comprenant dans leurs rangs certains des musiciens les plus éminents de la scène black metal. C'est Rygg lui-même qui a présenté ICS Vortex à Borknagar, chanteur qui le remplacera lors de son départ. Kristoffer Rygg possède une tessiture vocale étendue, du baryton au contre-ténor et l'utilise dans différents styles musicaux, du black metal hurlé au crooner. Il enregistre souvent plusieurs pistes de sa voix pour créer des choeurs masculins comme on peut l'entendre sur presque tous les titres de l'album Kveldssanger. En 2205, Rygg a collaboré avec le musicien et producteur portigais Daniel Cardoso sur le projet Head Control System. La musique a été décrite par le label comme étant "du rock/metal groovy avec un côté progressif et des touches cinématiques". Leur premier et unique album, intitulé Murder Nature a été publié le 4 avril 2006 sur The End Records. Ces dernières années, Rygg a participé au projet AEthenor, avec les musiciens Stephen O'Malley de Sunn O))), Daniel O'Sullivan de Guapo et David Tibet de Current 93. En avril 2008, il a participé à cinq concerts avec AEthenor. C'était sa première fois sur scène en plus de dix ans. Rygg a depuis participé a plusieurs mini-tournées et concerts avec AEthenor. Leur triple résidence au club de jazz blå d'Oslo s'est soldé par la parution de leur 4ème album salué par la critique En Form for Blå. En 2009, quinze ans après le seul et unique concert d'Ulver, il décide de remettre le groupe sur les planches. Le premier concert s'est déroulé au festival de littérature norvégienne de Lillehammer, à l'instigation de l'auteur Stig Sæterbakken. Un an plus tard, et après une série de concerts en Europe, Rygg se tenait face à une salle pleine au National Opera & Ballet d'Oslo. Un DVD/Blu-Ray de l'évènement a été publié incluant des notes de Rygg et de Sæterbakken. Rygg est le propriétaire de Jester Records, un label underground spécialisé dans la musique expérimentale dont Ulver, et qui au fils des ans s'est transformé en une entité difficile à catégoriser. Rygg a participé à de nombreux projets musicaux à différentes étapes : chanteur, parolier, ingénieur du son, producteur, remixer... notamment pour : Alkaline Trio, Mindless Self Indulgence, Genghis Tron, Darkthrone, Mayhem, Emperor, Ihsahn, Dimmu Borgir, The Gathering, Merzbow, Carpenter Brut, Myrkur, et Sunn O))). Il fait partie du collectif Crystal Canyon basé à Oslo et a deux enfants, Leon et Astra.
(source texte anglais : Wikipedia. Traduction: moi-même)

Georges Brassens, né à Sète (Hérault) le 22 octobre 1921 et mort à Saint-Gély-du-Fesc (Hérault) le 29 octobre 1981, est un auteur-compositeur-interprète français. Auteur de plus de deux cents chansons — parmi lesquelles Chanson pour l'Auvergnat, La Mauvaise Réputation, Le Gorille, Les Amoureux des bancs publics, Les Copains d'abord, Supplique pour être enterré à la plage de Sète, Les Trompettes de la renommée, etc. — il met également en musique des poèmes de François Villon, Victor Hugo, Paul Verlaine, Francis Jammes, Paul Fort, Antoine Pol, Théodore de Banville, ou encore Louis Aragon. Il reçoit le Grand prix de poésie de l'Académie française en 1967. Georges Brassens est né le 22 octobre 1921 dans un quartier populaire du port de Cette1 (le nom de la ville n'est orthographié Sète qu’en 1928, un changement de graphie qu'il évoque dans la chanson Jeanne Martin). Dans la maison familialenote 1, il est entouré de sa mère, Elvira (née Dagrosa, 1887-1962)note 2, de son père, Jean-Louis (1881-1965, maçon, comme ses parents l'étaient avant lui), de sa demi-sœur Simone Comte (1912-1994), née du premier mariage de sa mère, et de ses grands-parents paternels, Jules et Marguerite (née Josserand), natifs de Castelnaudary2. Sa mère, dont les parents sont originaires de Marsico Nuovo dans la région de Basilicate en Italie du Sud3, est une catholique d'une grande dévotion. Veuve de guerre d'Alphonse Comte, tonnelier tué au front4 (27 août 1881-28 octobre 1914), père de Simone, la demi-sœur de Georges, Elvira épouse, en 1919, Jean-Louis Brassens, un entrepreneur de maçonnerie. Le père de Georges est un homme paisible, généreux, libre-penseur, anticlérical (il refusera d'assister à la communion de son fils5) et doté d'une grande indépendance d'esprit. Deux caractères très différents qu'une chose réunit : le goût de la chanson. D’ailleurs, tout le monde chante à la maison. Sur le phonographe : les disques de Mireille, Jean Nohain, Tino Rossi ou Ray Ventura et ses Collégiens.
(source : Wikipedia)

Friedrich Wilhelm Murnau (souvent en forme abrégée : F. W. Murnau), nom d'artiste de Friedrich Wilhelm Plumpe, est un réalisateur allemand, né le 28 décembre 1888 à Bielefeld (Province de Westphalie), mort accidentellement le 11 mars 1931 à Santa Barbara (Californie). Il est l'un des maîtres du cinéma expressionniste allemand.
Friedrich Plumpe naît dans une famille de la moyenne bourgeoisie allemande ; son père, Heinrich Plumpe, est éditeur de tissus, et sa mère, Ottilie, enseignante. Il commence des études de philologie à Berlin et d'histoire de l'art à Heidelberg, en 1908, il rejoint la troupe théâtrale de Max Reinhardt, en 1910 il prend le nom de Murnau (nom d'une ville proche) puis abandonne définitivement ses études pour se consacrer au théâtre. Durant la Première Guerre mondiale, il est mobilisé et, en raison de sa grande taille, est intégré dans le premier régiment de la Garde impérial, puis il sert dans l'aviation. Malgré huit crashs, il n'est jamais gravement blessé, mais il est fait prisonnier en Suisse en décembre 1917. En 1919, il retourne dans son pays natal. Il commence par signer des œuvres sentimentales ou fantastiques qui s'inscrivent dans la tradition du romantisme allemand. Il s'affirme très vite comme un réalisateur de grand talent par un style vif et tourmenté qui évoque l'expressionnisme pictural et poétique. Ce style éclate dans un film resté célèbre, inspiré du Dracula de Bram Stoker, Nosferatu le vampire sorti en 1922. Il enchaîne les films forts, entre réalisme et fantastique, et réalise des œuvres majeures, comme Le Dernier des hommes (1924), avec Emil Jannings, et Faust, une légende allemande (1926), qui l'imposent aux côtés de Fritz Lang et Georg Wilhelm Pabst comme une des principales figures du cinéma allemand. Son travail est remarqué aux États-Unis, où il se rend, invité par les studios de la Fox en 1926, et où il réalise L'Aurore, qui est considéré comme son chef-d'œuvre et comme un des plus grands films de l'histoire du cinéma. Décidé à faire carrière aux États-Unis, il y réalise d'autres films dans un style assez réaliste jusqu'à son dernier, d'esprit symboliste, Tabou, tourné en Polynésie et coproduit avec Robert Flaherty. C'est au cours de ce tournage qu'il fait la connaissance du photographe français Émile Savitry et, admiratif de son travail, il l'engage comme photographe de plateau pendant quatre mois. Ce tournage sera émaillé de déboires, perçus par les Maoris comme étant en rapport avec la violation du site sacré de l'île de Motu Tapu par le réalisateur, qui déplaça une pierre sacrée pour poser le pied de sa caméra. Quelques mois plus tard, à quarante-deux ans, il meurt à la suite d'un accident de la route, une semaine avant la première de Tabou, sa voiture, conduite par un chauffeur, ayant percuté un poteau électrique sur la côte californienne.
(source : Wikipedia)